Gérard Jollain

 

Planisferi celesti in Trésor Des Cartes Geographiques Des Principaux Estats de Lunivers, Paris 1659 e 1667

 

 

 

 

 

Gérard Jollain

 

 

Planisferi celesti

 in

 Trésor Des Cartes Geographiques Des Principaux Estats de Lunivers, Paris 1659 e 1667

 

 

 

 

Le tavole che presento sono comprese in un piccolo atlante geografico,  Trésor Des Cartes Geographiques Des Principaux Estats de Lunivers, più volte riproposto nel seicento anche con il nome di altri autori, o editori, o distributori. Utile a questo punto riproporre la nota in merito segnalata nella pagina del Catalogue général della BnF al seguente indirizzo:

 http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb406185799

 "Ce petit atlas oblong de 38 cartes est connu sous plusieurs noms d'éditeurs. La première édition que nous ayons recensée est celle de Jean Boisseau en 1643: son adresse apparaît sur le titre et sur la carte du ciel. Les cartes de cet atlas sont des copies fidèles de l'"Atlas Minor" de Mercator-Hondius, dans sa nouvelle édition gravée par Van den Keere et A. Goos en 1628 (voir Koeman Me 194). Seules les cartes 1 et 2 du "Trésor" ne figurent pas dans l'"Atlas Minor". Boisseau, modeste dans son entreprise, n'a retenu que 38 cartes sur les 146 de l'"Atlas Minor" de 1628, qui fut encore augmenté par la suite. Aucun texte n'accompagne le "Trésor", au contraire de l'atlas hollandais. On trouve souvent cet atlas relié avec l'ouvrage d'Isaac Dumas de Fores, "la Clef de la géographie générale ou sommaire discours pour l'intelligence de la mappemonde droicte du sieur Boisseau", Paris, 1645. Dans ce cas, les cartes sont pliées, de façon à adopter le format in-16 du livret. - Sur la page de titre figure également la "Table des cartes contenues en c'est oeuvre" qui contient 38 titres. Les cartes sont numérotées en bas à droite de 1 à 38. - Pour une présentation critique de cet atlas, se reporter à : Mireille Pastoureau, "Les Atlas français (XVIe-XVIIe siècles) : Répertoire bibliographique et étude", Paris, 1984 
. - Cartes pliées en deux. Relié à la suite de Dumas de Fores (Isaac), "la Clef de la géographie générale", Paris, 1645 
. - "Nordenskiöld Collection Catalogue of maps, vol. 1, 1979, n°25". - "Phillips III. n°3424"."

 

Auteur(s) :

Goos, Abraham (1590?-1643). Auteur adapté Voir les notices liées en tant qu'auteur 
Hondius, Henricus (1597-1651). Auteur adapté Voir les notices liées en tant qu'auteur 
Hondius, Jodocus I (1563-1612). Auteur adapté Voir les notices liées en tant qu'auteur 
Langenes, Barent (15..-16.. ; libraire). Auteur adapté Voir les notices liées en tant qu'auteur 
Mercator, Gerard (1512-1594). Auteur adapté Voir les notices liées en tant qu'auteur 
Van den Keere, Pieter (1571-1646). Auteur adapté Voir les notices liées en tant qu'auteur 

 

Altre edizioni:

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb406185826 di G. Jollain

Autre édition : Tresor des cartes geographiques des principaux estats de l'univers [...] di G. Jollain
Autre édition : Tresor des cartes geographiques des principaus estatz de l'univers [...]   di J. Boisseau
Autre édition : Tresor des cartes geographiques des principaus estatz de l'univers [...]  di Henricus Hondius e Louis Boissevin
Autre édition : Tresor des cartes geographiques des principaux estatz de l'univers [...] di Henricus Hondius e Nicolas Picart

 

 

Descrizione della tavola dei planisferi celesti:

Lo scopo della piccola e gradevole mappa, cm 10,5 per 20,8, inserita nell’ atlante geografico divulgativo è quello di informare il lettore sulla relativa disposizione delle costellazioni nel cielo stellato. Pertanto non è ricca di dati quantitativi, le stelle sono prive di nomi o indici, non sono classificate per magnitudine e sono posizionate sul disegno della costellazione con approssimazione sebbene una nota all’interno del planisfero boreale sostenga che l’autore ha lavorato Suivant les Observations de Tiche Brahe.

La lingua utilizzata per designare le costellazioni è il francese con la quale si indicano anche i titoli dei due planisferi:

Noms et figures des Signes et Constellations Celestes du Pole Arctique ou Septentional

Noms et figures des Signes et Constellations Celestes du Pole Antarctique ou Meridional

 

Dove per Signes si intendono le costellazioni zodiacali  il cui nome è posto sul bordo esterno del cerchio eclittico che perimetra i due emisferi.

 

Le due mappe sono costruite in proiezione polare eclittica stereografica, la visione è convessa: si estendono dal centro dove è posta la proiezione del polo eclittico fino alla proiezione dell’eclittica stessa sulla quale è posta una scala graduata per misurare la longitudine delle stelle al passo di due  gradi. Raggi di longitudine si dipartono dai poli per raggiungere l’eclittica ogni 30° di longitudine.

Il reticolo equatoriale è composto dai due poli, dai cerchi polari artico ed antartico, dai cerchi dei tropici del Cancro e del Capricorno, dalla proiezione dell’equatore e dei coluri.

Delle costellazioni non tolemaiche spiccano: La Chevelure de Bernice, Antinous ( solo il disegno senza il nome, costellazione ad oggi giorno non più utilizzata), la Grue, le Triangle (australe), le Paon, la Dorade, le Phoenix.

 

  

La Chevelure de Bernice                                                             Antinous

 

 

la Grue, le Triangle (australe), le Paon, la Dorade, le Phoenix.

 

 

 

 

 

 

 

 

Tavola

 

 

 

Noms et figures des Signes et Constellations Celestes du Pole Arctique ou Septentional

 

Noms et figures des Signes et Constellations Celestes du Pole Antarctique ou Meridional

 

 

 

 

Tavola presente nell’edizione del 1667

LE MONDE et sa disposition Suivant Ptolomée

 

 

 

 

 

 

 

Il frontespizio con l’elenco delle tavole

 

 

 

 

 

 

www.atlascoelestis.com

di  FELICE STOPPA

MARZO 2018